serLexique du Katana

Trésor du patrimoine culturel du Japon, le katana est connu pour être l'arme de prédilection des guerriers samouraïs. Près de 1000 années se sont écoulées et l'épée japonaise séduit toujours son monde. Les vibrations et l'énergie qui en émanent est un véritable appel au voyage, à travers l'essence même de la terre du soleil levant. Pour comprendre l'art du sabre japonais, il est inévitable de connaitre tous les termes et spécifications qui se rapportent à lui. En effet, des mots tels que "Tsuba", " Ito" ou encore "Tsuka" ne font certainement pas partie de votre vocabulaire, ce qui est, rassurez-vous, tout à fait normal si vous êtes un nouvel initié. Pourtant, ils sont souvent utilisés par les professionnels et les collectionneurs, il est donc dans votre intérêt de connaître leurs sens afin de réaliser un achat conforme à vos attentes ! Pour vous aider dans cette démarche, cet article vous dévoile tous les mots à connaitre avant de se lancer dans l'acquisition d'un katana japonais.

La poignée du katana

1 - Tsuka : Manche des armes blanches japonaises : katana, wakizashi, tanto. Elle est généralement composée de 2 demi-coques assemblées à la colle de riz puis recouvertes d'une peau de raie véritable ou synthétique.

Poignée katana japonais

2 - Kashira : Pièce en métal qui ferme et protège l'extrémité du manche. Signifie "tête" dans sa traduction littéraire en anglais. C'est l'équivalent du pommeau sur une épée occidentale.

3 - Tsuka- ito : Aussi appelé tsuka maki ou plus brièvement ito, la tsuka-ito est une tresse particulière qui recouvre le manche (Tsuka). Traditionnellement en soie, elle peut être également en cuir ou en coton. Le tressage en croisé régulier laisse apparaitre le revêtement en peau de raie de la poignée et les amulettes ornementales (Menukis).

4 - Tsuba : C'est le terme pour définir la garde du katana. Cette dernière est la plupart du temps de forme circulaire mais peut apparaitre parfois sous une forme rectangulaire, carrée, voire hexagonale. La tsuba a pour but de protéger la main d'éventuelles coupures lors de l'affrontement. Plus qu'un accessoire de défense, elle est aussi une pièce décorative du katana, généralement sculptée ou ornée de motifs géométriques ou floraux.

5 - Fuchi : Pièce métallique de la poignée (Tsuka), placée sous la Tsuba pour la soutenir et renforcer sa stabilité. Elle est souvent décorée en raccord avec les amulettes (menukis) et la garde (Tsuba).

6 - Menuki : Accessoire ornemental placé sous le tressage de la poignée (Tsuka) de telle façon à favoriser la préhension du sabre et porter bonheur. En métal, il représente un animal ou un symbole du Japon médiéval. Un sabre japonais contient 2 menukis dans la plupart des cas.

7 - Mekugi : Pièce de bambou permettant d'assembler la lame et la poignée. Un katana possède en principe 2 mekugis.

8 - Habaki : Pièce en métal, en laiton ou en cuivre, ajustant de façon équilibrée la position de l'épée dans son fourreau. Dès lors, la lame ne frotte pas le bois du fourreau, évitant ainsi d'éventuels accidents. Elle sert aussi d'amortisseur d'impacts, absordant l'onde de choc dans sa majorité, ce qui préserve la garde ainsi que la poignée.

La lame du Katana

Lame katana sabre

9 - Ha : le katana possède un seul tranchant. Ha est le nom donné au tranchant de la lame.

10 - Hamon : Trainée à la couleur laiteuse qui apparaît lors du traitement thermique. La ligne de trempe est plus ou moins apparente et régulière selon les armes. Une école ou un forgeron peut donner au Hamon un tracé particulier, signe d'une marque de fabrique, reconnaissable par tous les experts en un coup d'œil.

11 - Shinogi : arête longitudinale le long de la lame.

12 - Ji : C'est la surface entre l'arête de la lame (Shinogi) et la ligne de trempe (Hamon)

13 - Shinogi - ji : Surface plate de la lame du katana située entre l'arête longitudinale (Shinogi) et la colonne vertébrale (mune)

14 - Mune : Dos de la lame, partie à l'opposé du tranchant. La forme de la mune peut en dire long sur l'âge du katana et sa conception. La mune de type Hikushi est la plus fréquente.

15 - Yokote : Ligne séparant la pointe ( Kissaki) du reste de la lame

16 - Kissaki : La pointe de la lame

Le fourreau du Katana

17 - Saya : nom donné au fourreau des armes blanches japonaises telles que les katanas, wakizashis, tantos. Il est en général fait de bois léger laqué à l'extérieur. Le magnolia est considéré comme étant le meilleur bois pour le fabriquer. Il peut être parfois fait en bronze.

Fourreau katana samourai

18 - Sageo : Cordelette décorative sur le fourreau

19 - Koiguchi - Entrée du fourreau (Saya)

20 - Kojiri - Embout métallique qui renforce le bout du fourreau