-5% dès 30€ avec le code ETE24 (du 20/06 au 30/06)

En matière de coutellerie de poche, il existe une multitude de types de lames si bien qu'il n'est pas facile pour tout le monde de s'y retrouver. Ce guide va vous permettre d'en savoir plus sur les différentes formes de lame que peut avoir un couteau. Bien sûr, dresser une liste complète serait tout simplement impossible, tant les formes sont nombreuses. C'est pourquoi nous allons ici nous concentrer sur l'essentiel en expliquant, détaillant, les principaux types de lames des couteaux de poche. Dans le second paragraphe, nous évoquerons le tranchant qui va de pair avec la lame. Un petit guide qui va grandement vous aider dans le choix de votre couteau !

Couteaux : les principales formes de lame

Anatomie de lame du couteau

Avant de lister les différentes formes de lame, nous allons expliquer de façon très simple, à l'aide d'un schéma, l'anatomie d'une lame de couteau. Le tranchant correspond à la partie inférieure, il peut être lisse, à dents ou mixte comme c'est le cas ici. Vous ne savez jamais quel tranchant choisir ? Pas de panique, nous allons développer ce sujet à la fin de cet article.

Le dos est situé à l'opposé du tranchant, c'est donc sur l'image la partie supérieure. Le dos de lame est généralement non tranchant afin de laisser la possibilité aux doigts d'appuyer dessus. Attention toutefois car pour certains types de lame, le dos peut s'avérer être coupant. La pointe n'est autre que le point de rencontre entre le tranchant et le dos. Enfin, un autre terme à connaître, c'est l'émouture. Ce terme désigne simplement la partie de la lame qui rétrécit ou encore s'amincit, avec un angle plus ou moins prononcé.

La lame à tranchant droit

Tranchant droit

C'est probablement la forme de lame la plus connue puisqu'elle est très facilement identifiable en raison de son dos complètement droit. Cela permet à l'utilisateur de poser ses doigts au niveau du dos pour augmenter la force de coupe. La lame à tranchant droit est prisée pour sa polyvalence, elle convient aussi bien pour couper que perforer, transpercer.

La lame drop point

Drop point

Si vous avez des connaissances en couteaux, le style drop point ne devrait pas vous être inconnu, car c'est un incontournable dans le milieu de la coutellerie. Il est caractérisé par une émouture asymétrique avec la pointe légèrement plus basse que l'axe. La lame drop point peut également être nommée lame bourbonnaise même s'il est assez rare de rencontrer cette appellation. Ce type de lame est davantage adapté au perçage et perforage, même si le tranchage reste tout à fait envisageable. À ne pas confondre avec le type spear point que nous allons nous empresser de vous faire découvrir.

La lame spear point

Spear point

Le profil spear point est similaire au drop point. À une différence près, et elle est de taille puisque l'émouture est ici symétrique. Autrement dit cette fois-ci, la pointe se situe en plein milieu de l'axe. La lame spear point est plus agressive, puissante, et peut être affûtée soit partiellement, soit totalement au dos. Un détail qui peut avoir son intérêt dans certains cas.

La lame clip point

Clip point

Le type clip point est caractérisé par une pointe de lame relevée, mais surtout un dos en partie ajouré à l'avant. Cela permet à l'utilisateur de pouvoir couper, trancher, avec énormément de précision, même dans les zones les plus difficiles d'accès. C'est le principal avantage de la lame clip point.

La lame trailing point

Trailing Point

Le profil trailing point équipe les lames de nombreux couteaux de chasse. On le reconnaît sans difficulté pour sa courbe avant dirigée fortement vers le haut. La lame trailing point sert à dépecer, c'est pourquoi elle est d'une grande utilité pour des applications comme la chasse. Idéale pour dépouiller les animaux morts, il en va de même pour les poissons ce qui en fait un redoutable allié pour les pêcheurs.

La lame needle point

Needle point

Needle est un terme anglais qui signifie aiguille après traduction vers le Français. Vous l'aurez compris, la lame needle point doit son nom en raison de sa ressemblance avec une aiguille, elle est donc très fine. Elle est parfaite pour perforer, poignarder, expliquant pourquoi elle est si utilisée pour le self-defense.

La lame tanto

Tanto

Le profil tanto équipe les lames de nombreux couteaux tactiques prisés des militaires et professionnels de la défense. La particularité du style tanto, c'est une émouture rectiligne, ou encore non arrondie si vous préférez. Un couteau équipé d'une lame tanto aura à coup sûr une apparence plus agressive, ainsi qu'une puissance accrue. Revers de la médaille, son affûtage est plus complexe, du moins cela demande un peu de technique.

La lame reverse tanto

Reverse tanto

Également appelé tanto inversé, le reverse tanto est vous l'aurez deviné une variante du tanto que nous vous avons présenté précédemment. L'émouture est rectiligne d'un côté, tandis qu'arrondie de l'autre ce qui vient en partie casser le côté « agressif ». Le tanto inversé est donc en quelque sorte la version douce du tanto.

La lame Sheep Foot

Sheep Foot

La lame Sheep Foot ou encore « Pied de mouton » fait partie des plus faciles à identifier. Quel rapport avec les moutons direz-vous ? Tout simplement qu'initialement, elle servait à couper leurs sabots. La lame Sheep Foot est caractérisée par un tranchant droit ainsi qu'un dos courbé au niveau de la pointe. Elle est très en vogue chez les coutelleries MAM ou encore Maserin et convient parfaitement pour hacher. Attention toutefois car la lame pied de mouton n'est pas faite pour percer.

La lame WharnCliffe

Wharncliffe

Le style WharnCliffe ressemble étrangement au profil Sheep Foot. À la différence que la courbure est plus longue, un arrondi plus marqué en somme. La marque Américaine Spyderco utilise régulièrement la lame WharnCliffe pour ses couteaux pliants. Il faut dire que cela contribue à créer un design remarquable. Ce type de lame convient très bien pour couper les branches.

Bien choisir le tranchant de la lame de son couteau

Lors de l'achat d'un nouveau couteau pliant, la même question revient sans cesse. Faut-il opter pour un tranchant lisse ou denté ? Comme très souvent, la réponse dépend de vos utilisations. Afin de vous aider à faire le bon choix, nous allons vous expliquer les avantages et inconvénients des différents tranchants existants.

Tranchant lisse, le plus précis

Tranchant lisse

La lame lisse est la plus représentée. Comme son nom l'indique, son tranchant est parfaitement lisse, sans aucune denture si vous préférez. Cela offre une grande précision ainsi que des découpes très nettes. Essayez par exemple de couper une feuille A4 en réalisant des mouvements horizontaux, vous verrez que le résultat sera toujours très propre. De plus, l'affûtage est relativement facile, un point important qui est pourtant souvent sous-estimé au moment de choisir un couteau pliant.

Toutefois, le tranchant lisse présente aussi des inconvénients, comme la difficulté à couper des matériaux fibreux comme les cordes ou encore le plastique.

Tranchant denté, le plus puissant

Tranchant denté

Cranté, dentelé ou encore denté, appelez ça comme vous voulez, cela désigne la même chose. La lame à dents est appréciée pour sa polyvalence et surtout sa capacité à pouvoir scier avec force notamment les cordages et fines branches. Ce tranchant est idéal pour les utilisations Outdoor. Malheureusement, l'affûtage d'un tranchant denté est plus complexe. De plus, les découpes auront tendance à être moins précises qu'avec un tranchant lisse.

Tranchant mixte, un compromis intéressant

Tranchant mixte

Le tranchant mixte se situe entre le lisse et le denté, comme le mentionne le titre c'est une alternative très intéressante. La lame mixte ou encore combo se compose d'une partie lisse, et vous l'aurez compris une partie à dents. Les couteaux équipés de ce type de lame sont extrêmement polyvalents, cela se comprend facilement. Revers de la médaille, l'affûtage est très difficile et les zones tranchantes se révèlent être, dans certains cas, trop petites.

Si vous avez lu le guide dans son intégralité, vous devriez être désormais un expert en matière de lames de couteaux ! Vous l'aurez compris, il n'y a pas de meilleure forme ou meilleur tranchant, l'essentiel étant de cerner vos besoins et usages pour faire le bon choix.